• L'aboutissement du Véda

    Le Védanta : l'aboutissement du Véda

    Le terme sanskrit Védanta désigne l'enseignement essentiel exposé dans l'ensemble des traités qui constituent la partie finale du Véda.

    Les principaux textes sur lesquels s'appuie le Védanta sont les Upanishad, dont douze ou treize en particulier terminent le Véda, les Brahma Sutra (également connus sous le nom de Védanta-Sutra), qui sont des interprétations des Upanishad et enfin la Bhagavad-Gita.

    La philosophie du Védanta se divise en différentes influences dont les principales sont :

    • Adi Shankara, l'école de la non-dualité : Advaita Védanta.
    • Ramanuja où la non-dualité prime mais avec des nuances : Vishishtadvaita.
    • Madhva où la dualité entre l'âme et l'Absolu est mise en avant : Dvaita Védanta.
    • Bhaskara où l'Absolu et la création sont à la fois séparés et liés : Bhedabheda Védanta

    Les enseignements du Védanta sont en harmonie avec les résultats obtenus par les investigations scientifiques relatives au monde extérieur. Les conclusions de la philosophie védantique découlent d'une analyse rigoureuse et cohérente de soi-même et de la vie.

    La philosophie védantique n'est liée à aucune croyance sous forme d'idées reçues. Toutes les réalités principielles mentionnées dans les traités de métaphysiques sont reconnaissables grâce à nos observations méticuleuses et à notre intérêt réel pour le dévoilement de la conscience.

    Le Vedanta

    Le Védanta définit la nature de l'Existence, enseignant que le Soi est de même nature que la Réalité ultime indifférenciée. La perception de cette réalité est obscurcie en l'homme par la fausse idée qu'il a de lui-même et du monde, l'empêchant de vivre la plénitude de l'unité. Dans les Upanishad, la Conscience pure (le Soi universel), est présentée comme le substrat de l'univers, à partir duquel apparaissent le monde et aussi la conscience individualisée.

    Mais toutes ces formes, selon le Védanta, ne sont que des apparences illusoires, parce que seul le Soi universel existe en réalité. Le monde tout entier n'est pas ce qu'il semble être : il n'a pas d'existence indépendante, il est la manifestation d'une réalité ultime, il est une simple apparence, et il surgit par le jeu de maya (l'illusion), le pouvoir créateur inhérent au Soi universel.

    Enseignement du Vedanta

    C'est sur ce dernier aspect que l'Advaita Védanta, qui est l'école la plus représentative du Védanta aujourd'hui, insiste particulièrement. C'est elle qui est à l'origine du concept de la Non-Dualité telle qu'elle s'est répandue à travers le monde et principalement en Occident. On dit de Shankara qu'il a influencé beaucoup de penseurs indiens comme Sri Aurobindo, Rabindranath Tagore, Osho, Ramana Maharshi et beaucoup de scientifiques étrangers comme Schrödinger et Einstein.

     

    L'aboutissement du Veda

     

    La science et le Védanta :

    Apparemment, la physique quantique et le Védanta peuvent sembler très différents. L'un fait partie de la tradition scientifique et l'autre à certains égards est la philosophie, certains peuvent même l'appeler religion. La science essaie de comprendre l'univers "là-bas" et le Védanta essaie de comprendre l'univers "intérieur". Tout le monde conviendra qu'il n'y a qu'un seul univers; "là-bas" et "ici" font partie du même univers. Si cela est vrai, les deux doivent avoir la même réalité sous-jacente. Si vous faites partie de l'univers, votre réalité sous-jacente doit être la même que la réalité sous-jacente de l'univers "là-bas". Il ne peut pas y avoir deux réalités indépendantes pour le même univers. La science et le Védanta recherchent donc la même réalité sous-jacente.

     

    L'aboutissement du Veda

     

    Vidéo : L'univers védique


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :