• L'Ayurvéda

    La médecine ayurvédique, issue de la tradition indienne, est considérée comme la plus ancienne médecine holistique du monde.

    Les origines de l'Ayurvéda remontent aux Védas. L'Ayurvéda, comme l'ensemble des Védas, est dit éternel et non créé par l'homme, donc révélé. À l'origine, les principes de guérison exposés reposaient essentiellement sur le son ou la parole. Les hymnes étaient alors des moyens de guérison et leur simple récitation avait, selon le texte, le pouvoir de soigner toute chose et n'étaient pas basés sur une médication.

    L’Ayurvéda est une science qui n’est rattachée à aucune religion, pas même à celle des Brahmanes. Cependant, l’aspect spirituel de l’être humain au centre de l’univers a une place très importante dans son système de pensée.

     

    Dhanvantari

    Dhanvantari, la divinité de la santé, associée à l'Ayurvéda

     

    L’Ayurvéda considère que la prise de conscience de l’infiniment petit et de l’infiniment grand est un fait nécessaire dans l’objectif de se rapprocher du but ultime de la vie, c’est-à-dire Moksha ou la libération du cycle des renaissances et la réalisation du Soi.

    L’Ayurvéda est intimement lié à la notion de Karma, c’est-à-dire le concept de l’action suivit de réaction. Cette idée a été à l’origine de nombreuses philosophies indiennes et a acquis une place importante au sein de la religion brahmanique.

    Il est ainsi dit que si Dieu a créé la maladie, il a créé aussi le remède. Aussi, nous ne pouvons pas dire que l’Ayurvéda se limite à une religion, mais plutôt qu’elle éclaire la conscience et favorise l’évolution spirituelle de l’être humain.

     

    Charak

    Charak, auteur de la Charaka Samhita

     

    L’Ayurvéda est la science sœur du yoga qui se consacre à équilibrer l'esprit par rapport au corps. Il y a plusieurs milliers années, en Inde, l'Ayurvéda a été développé comme un système pour diagnostiquer les déséquilibres dans le corps et dans l'esprit qui finissent par se manifester sous forme de maladies, de malaises et d'autres symptômes. Il s’agit ainsi de ramener l’équilibre dans le corps grâce à une hygiène de vie adaptée à la personne, l'utilisation de formules de plantes et d'autres remèdes naturels adaptés.

     

    Ayurveda

     

    L’exercice de la médecine ayurvédique implique de soigner le malade, non la maladie. Après un bilan ayurvédique personnalisé, le praticien détermine le type de traitement à mettre en place. Fondé sur la diététique, la phytothérapie, le massage ayurvédique, la méditation, la respiration, le yoga ou le chant, ce traitement va vous aider à rétablir et à maintenir l’équilibre entre votre corps et votre esprit…

     

    L'Ayurveda

     

    Les grands principes ayurvédiques

    Selon l’Ayurvéda, toute chose est composée de 5 Grands Éléments : l’Ether (ou espace), l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre.

    Chacun de ces 5 éléments est présent dans des proportions plus ou moins importantes et comprend un éventail de qualités qui se manifestent d’une manière plus ou moins évidente chez chaque individu et selon les situations. C’est cette variété de qualités et de proportions qui permet une extraordinaire diversité de vie. Comme ces 5 Grands éléments sont constamment changeants et interactifs, le changement de l’un d’eux entraîne la modification de tous les autres.


     

    L'Ayurveda

     

    • L’élément AIR est gazeux et a des qualités impalpables. Il est léger, clair, sec et se disperse.
    • Le FEU est le pouvoir du changement et de la transformation. Il a des qualités de chaleur, de sécheresse et présente un mouvement ascendant.
    • La TERRE est solide, avec les qualités de lourdeur, de dureté et n’indiquant qu’un léger mouvement vers le bas.
    • L’EAU est liquide, froide, sans forme spécifique et coule vers le bas.
    • L’ETHER est si subtil qu’il est souvent oublié. Il est assimilé à l’étendue ou l’espace.

    Trois énergies vitales regroupent tous les éléments de la constitution d’un individu : ce sont les trois doshas. Ces doshas sont connus sous leur nom sanskrit : Vâta, Pitta et Kâpha.

     

    Ayurveda-principles

     

    L'Ayurvéda et ses bienfaits

    L’Ayurvéda est un formidable outil pour l'homme moderne qui subit un stress permanent, consomme une nourriture pauvre en nutriments et vit dans un environnement éloigné de la nature. Notre équilibre est affecté par notre façon de vivre et l'Ayurvéda nous permet de retrouver concentration et harmonie.

    Également philosophie et art de vivre, l’Ayurvéda cherche avant tout à prévenir toute maladie en rééquilibrant les 3 doshas, terme que l’on peut traduire par "ce qui change". Chacun d’entre nous est en équilibre instable et nous évoluons à tout instant, selon notre âge, notre psychisme, notre environnement, notre entourage ou notre situation professionnelle. Pour ces raisons, le médecin ayurvédique cherche avant tout à nous connaître dans notre intimité la plus profonde. Pour lui, chaque individu est une énigme qu’il doit résoudre afin de rétablir, puis de maintenir l’équilibre indispensable à notre santé physique et morale.

    Nous sommes ici dans une logique de médecine de la personne, l’inverse de la médecine de masse qui a été privilégiée en Occident depuis le 18ème siècle. C’est en cela que l’Ayurvéda, cette médecine qui existe depuis plus de 5000 ans, est une discipline étonnamment moderne. De nos jours, l’Ayurvéda permet à des millions d’hommes et de femmes qui vivent avec de très faibles ressources et dans des conditions particulièrement difficiles, d’avoir une espérance de vie moyenne proche des 70 ans.

     

    L'Ayurveda

     

    Vidéo : La médecine Ayurvédique


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Février à 19:34

    Joli article. Belle continuation !

    Yantra

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :